Sécurité informatique : les meilleures méthodes pour se protéger

L’arrivée du digital demeure une aubaine pour la majorité des secteurs d’activité. Mais, dans le même temps, on note la récurrence des cyberattaques qui génèrent de conséquences désastreuses sur les victimes.  Heureusement qu’il existe plusieurs solutions pour se protéger. Voici quelques-unes d’entre elles.

Sécurisez votre wifi

Le réseau wifi est un meilleur canal pour la diffusion d’informations numériques. Pour ce faire, vous devez penser à le sécuriser en adoptant les stratégies suivantes :

A voir aussi : Comment télécharger un anti-virus gratuit sur une clé USB ?

  • Masquer le nom de votre réseau SSID: pour réduire les risques de connexions extérieures ;
  • A voir aussi : Quels sont les risques avec CCleaner ?

  • Ajouter un mot de passe assez complexe pour votre réseau wifi : vous pouvez conserver le mot de passe proposé par le box de votre Fournisseur d’Accès à Internet. En cas de modification, veillez à ce qu’il soit facile à retenir, mais complexe à traquer ;
  • Mettre à jour votre matériel: pour réduire les éventuelles failles.

Utilisez un antivirus

L’antivirus assure la surveillance de vos fichiers. Il les analyse de façon régulière afin de détecter les éléments suspects. Le cas échéant, il vous tient informé en vous suggérant de les supprimer de l’ordinateur. Les antivirus proposent généralement une protection antispam. Celle-ci vous donne la possibilité d’analyser les messages entrants pour y recherches des éventuelles menaces. De plus, il existe certains antivirus qui intègrent un système de barrière contre toutes les formes de spywares et les malwares. Ce sont en réalité de petits logiciels qui contrôlent vos actions et vos données personnelles.

Conscient de la situation, Microsoft a mis en place via les nouvelles versions de Windows, un système antivirus. Il s’agit de Windows Defender. Cependant, vous pouvez toujours installer d’autres antivirus sur votre ordinateur tels que Kaspersky, Bitdefender, Avast ou encore Avira. Quel que soit votre choix, veillez à sa mise à jour.

Mettez votre serveur en sécurité

La plupart des entreprises partageant des fichiers utilisent un serveur pour le stockage des données de l’entreprise. Mais, lorsque le serveur n’est pas mis en sécurité, il peut être attaqué par un tiers. Pour cela, vous devez impérativement éviter de placer votre serveur dans les lieux de passage tels que la salle d’attente ou l’entrée. De plus, vous devez éviter les petites pièces, car elles font facilement augmenter la chaleur, ce qui pourrait endommager l’appareil. Les zones exposées à l’humidité doivent être aussi exclues. C’est l’exemple du sous-sol, des conduites d’eau ou encore des gaines incendies.

Faites une mise à jour régulière de vos logiciels

Tous les logiciels que vous utilisez ont des bugs. Ces derniers constituent un potentiel danger pour la sécurité de vos données. En effet, les pirates empruntent très souvent ces trous de sécurité pour attaquer. Par ailleurs, il existe également d’autres méthodes pour se protéger telles que la sauvegarde des données et le contrôle des sites que vous visitez. Cela va de votre propre sécurité.

Soyez vigilant face aux emails frauduleux et aux arnaques en ligne

Les emails frauduleux sont l’une des techniques les plus couramment utilisées par les cybercriminels pour piéger leurs victimes. Il s’agit d’un simple mail qui peut vous sembler anodin, provenant apparemment d’une entreprise ou d’un ami de confiance. Ce message peut contenir un lien malveillant ou une pièce jointe infectée.

De même, méfiez-vous des fausses offres promotionnelles incitant au téléchargement de logiciels malveillants ou à fournir des informations sensibles à votre banque.

Afin d’éviter ces pièges en ligne, assurez-vous toujours que le site web que vous visitez correspond bien à celui où vous avez l’habitude de naviguer et ne donnez jamais vos informations sensibles (comme votre numéro d’identifiant) sans être sûr qu’il s’agit bien du site légitime.

Restez alerte aux emails suspects et aux offres trop alléchantes : elles cachent fréquemment des arnaques dangereuses pour votre sécurité informatique !

Utilisez des mots de passe forts et changez-les régulièrement

Les mots de passe sont la clé d’accès à vos comptes personnels. Pensez à bien les protéger en utilisant des combinaisons complexes, difficiles à deviner pour un tiers mal intentionné.

Pour cela, évitez les mots courants comme le nom de votre animal domestique ou votre date d’anniversaire. Privilégiez plutôt une suite aléatoire et compliquée incluant chiffres, lettres majuscules et minuscules ainsi que caractères spéciaux.

Il est recommandé de changer régulièrement ses mots de passe afin qu’un potentiel pirate informatique ne puisse pas s’y connecter même s’il venait à découvrir votre mot de passe actuel.

Il existe aussi des solutions pour vous aider dans cette tâche fastidieuse : certains gestionnaires automatisés peuvent générer automatiquement des mots de passe sécurisés, comme 1Password par exemple.

Évitez autant que possible l’utilisation d’un seul mot de passe pour tous vos comptes personnels car si ce dernier venait à être découvert par un individu mal intentionné, alors tous vos comptes seraient compromis simultanément.

Sauvegardez régulièrement vos données sensibles

La sauvegarde de vos données sensibles est une étape cruciale pour vous protéger contre d’éventuelles perturbations du système ou la perte accidentelle de fichiers importants. En cas de panne informatique ou de ransomware, il est nécessaire d’avoir des copies sauvegardées afin de ne pas perdre l’intégralité de vos informations.

Pour cela, nous vous recommandons d’utiliser un service cloud sécurisé comme Google Drive, Dropbox ou encore OneDrive. Ces plateformes sont fiables et disposent d’une infrastructure solide qui garantit la sécurité et la confidentialité des données stockées. Des sauvegardes périodiques doivent également être effectuées sur un support physique tel qu’un disque dur externe ou une clé USB cryptée afin que ces documents restent disponibles même en cas d’indisponibilité temporaire du Cloud.

L’utilisation régulière d’un logiciel antivirus efficace peut aussi éviter les attaques malicieuses visant à supprimer des fichiers essentiels. Toutefois, si votre ordinateur était infecté par un virus avant l’installation de cet outil indispensable, il pourrait être trop tard : c’est pourquoi nous insistons sur le caractère critique correspondant aux actions préventives telles que celle-ci.

Rappelons toutefois que bien souvent, les pirates informatiques ont recours à toutes sortes de tactiques pour accéder aux informations personnelles : phishing (usurpation), téléchargement illégal de fichiers, attaques par force brute ou encore le vol d’identité. Il faut rester vigilant et utiliser toutes les méthodes disponibles pour se protéger contre ces menaces.

Limitez l’accès à vos informations personnelles en ligne

Protéger ses informations personnelles en ligne est devenu une préoccupation majeure pour les utilisateurs d’Internet. De nos jours, beaucoup d’applications et de sites web demandent des informations sensibles, telles que vos noms complets, adresse email, numéro de téléphone ou encore adresse postale. Pensez à bien réfléchir quant à la manière dont vous partagez ces données avec des tiers.

Pour limiter l’accès aux informations personnelles en ligne, pensez à bien vérifier auprès des entreprises collectant ces données quel sera leur usage exact et qui y aura accès. Effectivement, certains sites peuvent revendre vos données à des fins publicitaires ou même illégales si celles-ci ont été divulguées dans un contexte peu sérieux.

Il existe aussi plusieurs tactiques pour cacher votre identité en ligne. Vous pouvez par exemple utiliser une adresse email temporaire au lieu de votre véritable adresse personnelle lorsque vous créez un compte sur un nouveau site internet qui nécessite cette information.

Dans le cas où vous devez fournir davantage d’informations pour bénéficier d’un service particulier • comme lorsqu’il s’agit du paiement électronique • veillez toujours à privilégier les sites web sécurisés (protocole HTTPS) et utilisez un outil permettant l’anonymisation tels que Tor Browser par exemple. Évitez la divulgation publique involontaire via les réseaux sociaux : assurez-vous que seules vos connaissances directes puissent voir ce que vous partagez publiquement sur votre profil social.

Si nécessaire, n’hésitez pas à limiter l’accès de vos publications en utilisant les paramètres de confidentialité disponibles sur ces plateformes. Pour limiter l’accès à vos informations personnelles en ligne, il est recommandé d’avoir un niveau élevé de vigilance et d’utiliser plusieurs couches différentes de mesures pour éviter que des personnes malveillantes ne puissent accéder à votre vie privée.

à voir